Les tendinopathies constituent toutes les affections localisées dans les tendons. Les tendons appartiennent aux tissus conjonctifs du corps humain. Le réseau de fibres qui compose le tendon est très solide et très résistant grâce au collagène qu’il contient. Le tendon permet de relier un muscle à un os et a donc un rôle capital dans le mouvement.  Il existe plusieurs types de tendinopathies dont la plus connue est la tendinite, mais c’est la tendinose qui est le plus souvent retrouvée chez les patients souffrant d’une douleur tendineuse.

 

Tendinite

La tendinite survient après un trop grand nombre de répétition de mouvements. C’est une inflammation d’où le suffixe –ite lié à sa nomination. Les tendinites affaiblissent le tendon au niveau de son insertion osseuse et sont en premier lieu traitées par anti-inflammatoires. Lorsque la tendinite est prise à temps, un traitement anti-inflammatoire peut-être suffisant avant une rééducation musculaire de stabilisation de la cheville : travail de proprioception. Lorsqu’on laisse trop longtemps cette inflammation, elle disparait mais laisse derrière elle des séquelles tissulaires.  Le tissus abimé se sclérose et devient donc moins élastique et plus douloureux. Le protocole de kinésithérapie implique alors un renouvellement du tissu sclérosé par fissuration, celle-ci permettant aux cellules réparatrices de votre corps de se mettre en action. Le but du protocole est de ne laisser aucune lésion tissulaire sur votre tendon.  Vous devez impérativement avoir arrêté la prise d’anti-inflammatoires au moins 5 jours avant toute action catabolique (fissuration de la sclérose) sur votre tendon. Cette action de remise en action cellulaire se fait par le biais d’ultra-sons, de techniques manuelles,… Votre thérapeute interviendra aussi sur le plan de la dynamisation circulatoire, par des techniques antalgiques et anti-inflammatoires.

 

Tendinose

La tendinose est une pathologie qui concerne aussi le tendon mais dans sa partie corporéale (corps du tendon) voire à l’insertion du tendon sur le muscle. Les fibres de collagène du tendon sont rompues par une mise en tension brutale du muscle et le collagène s’échappe du tendon en créant une boule de collagène. Les fibres tendineuses se situant sous cette lésion peuvent se scléroser si la boule de collagène les comprime. Il est nécessaire pour le thérapeute de drainer cette boule afin d’éviter tout risque de création de tissus cicatriciel. Il est à noter que la tendinose fraiche n’est pas inflammatoire et qu’elle ne nécessite donc  ni de prise d’anti-inflammatoire ni l’utilisation par votre thérapeute de techniques de soin anti-inflammatoires.

 

Conseils

La diététique joue un grand rôle dans la réparation cellulaire et savoir comment s’hydrater est essentiel dans la lutte contre l’acidose. N’hésitez pas à en parler à votre thérapeute.

 

 

Votre thérapeute Sophie Merlette rencontre dans sa patientèle de nombreux patients présentant ce type d’affection dont :

La tendinite de l’épaule

Elle concerne le tendon du muscle long biceps mais aussi le tendon du muscle supra-épineux. La douleur ressentie lors de ce type d’affection vous empêche de lever votre bras en avant mais aussi sur le côté. On la retrouve chez des patients dont le métier implique un mouvement d’épaule répétitif : métier du bâtiment, personnel de bureau, personnel de caisses,…

La tendinite du tendon d’Achille

Souvent liée à une tendinose non soignée, cette affection touche davantage les sportifs ayant poussé trop loin leur effort musculaire, souvent durant la course à pied. Le patient ressent une gêne, une faiblesse voire une douleur en arrière de sa cheville. Le tendon d’Achille est le tendon du triceps sural, muscle d’impulsion du membre inferieur. Les séquelles peuvent être nombreuses telles diminution du pas, douleurs au genou, douleur de hanche ou lombaire,…

L’épicondylite du coude

Connue pour être la tendinite du tennisman tennis elbow, elle est associée à une douleur au niveau de l’épicondyle latérale du coude. Le plus souvent, le patient se plaint d’une gêne douloureuse au niveau de son coude dans sa partie externe qui l’empêche de prendre des objets. Dû à la sur sollicitation des muscles extenseurs du poignet, le terme épicondylite est remis en question car on ne retrouve que rarement d’inflammation tendineuse à ce niveau. Un examen complet de votre membre supérieur permettra d’aborder au mieux votre trouble par un diagnostic différentiel rigoureux.

La tendinite du tendon rotulien

C’est le tendon du quadriceps. L’insertion osseuse de ce tendon se situe en dessous de la rotule et sur le tibia. Elle est fréquente chez les patients sportifs dont l’activité comprend beaucoup de sauts. Une douleur située sur la partie externe de la base de la rotule est le plus souvent associée à une tendinopathie quadricipitale.